Intro PAC

Imaginez que vous êtes un agriculteur. Vous vous êtes levé avant le soleil. C’est la période des récoltes en ce moment et vous avez travaillé toute la journée aux champs. Vous devez vous dépêcher car les plantes sont parfaitement mûres. De retour à la maison, vous allumez la télévision. C’est le journal de 20h, ils parlent de la PAC. En effet, en cette fin d’année 2020, la PAC est en plein changement. La situation est critique, vous écoutez attentivement le journal. En effet, cette PAC va définir votre mode de travail pour les prochaines années.

Le processus de visualisation était un peu long mais il est essentiel pour comprendre les enjeux. À part les agriculteurs, qui s’intéresse à la PAC ?

Pourtant la PAC est la base de notre alimentation. La PAC c’est LA politique européenne sur l’agriculture et elle détermine les orientations des agricultures de tous les pays membres ! Les pays membres sont les 27 pays de l’Union Européenne, depuis l’Irlande jusqu’à la Bulgarie en passant par la Finlande ou Malte.

La PAC subventionne le bio ? On mange tous du bio ! La PAC subventionne les petites exploitations ? Des petites exploitations fleurissent de partout !

Là c’est le moment où tu te demandes ce que la PAC fait pour toi. Tu es agriculteur je te le rappelle. Et étonnamment c’est très simple ! La PAC te subventionne (te donne de l’argent) en fonction de plusieurs critères, comme la surface de ta ferme, ton environnement ou ton type de culture.

Ces subventions représentent généralement une grosse partie de tes revenus, tellement grosse que les agriculteurs sont forcés de faire des efforts pour s’adapter aux exigences de la PAC pour maximiser leurs subventions. Comme tous les agriculteurs font le même effort, la PAC agit en profondeur sur l’agriculture en Europe. Le dernier amendement avait eu lieu en 2014 et va durer jusqu’en 2023. La prochaine PAC s’appliquera de 2023 à 2030.

La PAC agit comme une assurance pour vous les agriculteurs. Pour la plupart, vous avez des coûts importants sans oublier des gros prêts à rembourser.

Les revenus annuels provenant de la PAC permettent de vous protéger contre les risques de pertes directes de production. Par exemple, si une année particulièrement sèche vous empêche d’atteindre vos objectifs de rendement, vous risquez de faire faillite. La PAC est là pour ça et vous garantit une part de revenu stable car ce revenu ne dépend pas de vos ventes.

Un autre risque majeur pour vous est la variation des prix !

Une variation de la production fera toujours varier le prix de marché, à quelques exceptions près. Ce qui va changer, c’est avec quelle intensité le prix de marché va changer. Tout ça dépend de l’élasticité de la demande.

En effet, le prix des aliments est très changeant d’une année à l’autre voire même sur une l’année. C’est logique quand on y pense, tout le monde a besoin de manger. Le prix peut bien changer, on aura toujours autant faim.

On dit que l’élasticité de la demande est faible lorsqu’elle varie peu en fonction du prix. Une faible élasticité de la demande cause une forte variabilité des prix, quel que soit le marché considéré.

Petit exemple : imaginons que je veuille vendre des plateaux-repas à un public. Il y a 10 personnes dans ce public et toutes veulent 1 plateau-repas et 1 seul. De mon côté, je dois leur vendre tous mes plateaux-repas car ils risquent de périmer. Je devrai alors les détruire.

Premier cas : Mon patron me donne 10 plateaux-repas à vendre à ce public. Tout se passe bien, je vends les 10 plateaux-repas et on se met d’accord sur un prix normal.

Deuxième cas : Mon patron me donne 15 plateaux-repas à vendre à mon public. Je dois absolument réussir à tous les vendre sinon ils vont à la poubelle. Dans ce cas, le prix des plateaux-repas va chuter. Le public est bien au courant de ma situation et il va chercher à acheter les plateaux-repas au prix le plus faible possible.

Troisième cas : Mon patron me donne 5 plateaux-repas à vendre. Là c’est jackpot ! Les membres du public vont surenchérir pour gagner leur part à manger. Les prix risquent de s’envoler.

En agriculture c’est pareil, la demande de blé est constante mais pas la production, donc les prix varient fortement.

Là c’est le moment où un petit génie remarque : « Mais la PAC, si elle décide de l’agriculture en Europe, c’est quoi ses objectifs ? ». Très bonne question Billy (désolé pour tous les Billy), les objectifs peuvent être rassemblés sous 3 catégories :

-objectif productiviste : Produire assez de nourriture pour nourrir toute l’Europe et exporter. Objectif majeur à sa création après la 2nd Guerre Mondiale, il est de moins en moins important grâce à l’amélioration des techniques agricoles.

-objectif socio-économique : Permettre aux agriculteurs de gagner suffisamment leur vie tout en ayant une agriculture compétitive à l’international.

-objectif écologique : Cet objectif prend de plus en plus de place au sein de la PAC au fil des années. Notamment en 2020 ont eu lieu les négociations pour la nouvelle version de la PAC qui s’appliquera à partir de 2023. Les questions écologiques sont au centre des débats. L’objectif écologique est aussi un objectif de stabilité sur le long terme : endommager l’agriculture et les sols par une agriculture trop productiviste et sur le court terme mettrait en danger les objectifs de la PAC sur sa vision long terme.

Autres articles qui peuvent vous intéresser

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s