Le vrai coût des aliments : la dépendance aux produits chimiques

Nombreux sont les coûts cachés derrière la production des aliments que tu consommes tous les jours. Les produits chimiques en font partie et l’agriculture française ne peut plus s’en passer. En effet, depuis les années 1940, l’utilisation de pesticides et autres substances chimiques s’est développée jusqu’à devenir indispensable aujourd’hui. Nous parlons ainsi de dépendance aux produits chimiques.

Qu’appelle-t-on “produits chimiques” ? Quel coût représentent-ils dans la production de nos aliments ? Tentons d’élucider ces deux questions dès maintenant !

Quels sont les produits chimiques utilisés dans l’agriculture ?

Les engrais

Dans cette catégorie, il y a les engrais organiques, directement issus de l’exploitation (fumier, compost, déchets ménagers et agricoles) et les engrais minéraux. Ces derniers sont composés de substances chimiques telles que l’azote, le potassium et le phosphate. Ils sont utilisés pour contribuer à la croissance des cultures. Ils améliorent le rendement et la qualité des récoltes.

Les produits phytosanitaires

  • Les insecticides : ils aident à lutter contre les insectes porteurs de maladies dangereuses pour l’homme. En effet, les insectes sont la cause première de la dégradation des champs et des cultures. Ils pondent et se nourrissent des récoltes.
  • Les herbicides : les mauvaises herbes sont elles aussi responsables de la dégradation des récoltes. Elles viennent les étouffer et par conséquent, les cultures sont freinées et peinent à se développer.
  • Les fongicides : leur utilité repose sur la lutte contre les champignons qui engendrent pourritures et bactéries au sein des cultures.

Quel est le coût des produits chimiques dans l’agriculture ?

Il est difficile de définir un coût précis concernant l’achat et l’utilisation des produits chimiques. En effet, tout va dépendre de différents facteurs :

  • Le type de culture : blé, céréales, vigne…
  • L’utilisation ou non des engrais organiques et la quantité
  • La taille des récoltes
  • Les saisons

Nous avons tout de même réussi à récupérer quelques chiffres sur le site du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation. En 2006, il estime le coût des substances phytosanitaires à :

  • 394€ par hectare dans le domaine de la viticulture,
  • 133€ par hectare pour la culture de blés tendres,
  • 87€ par hectare sont nécessaires pour les tournesols,
  • 489€ par hectare pour la culture de pommes de terre.

Ces coûts sont variables en fonction des facteurs énoncés ci-dessus. Cependant, il est important de noter que, depuis 2006, l’usage des pesticides a largement augmenté en France.

Entre 2009 et 2017, la France enregistre une hausse de 12,4% concernant l’utilisation de pesticides dans l’agriculture française. Alors que le pays a pour objectif de diminuer cet usage, l’inverse s’est malheureusement produit. En 2018, 85.900 tonnes de pesticides ont été vendues contre 71.200 tonnes en 2017. Ce qui fait une hausse de 21% en un an !

La France s’est fixé comme objectif une baisse de 50% d’utilisation de pesticides pour 2025. Mais cette baisse ne dépend pas que de l’agriculture. En effet, la hausse de 21% s’explique par des conditions météorologiques instables (fortes pluies au printemps, sécheresse pendant l’été…). Mais aussi par le développement du nombre d’insectes pouvant être porteurs de maladies fongiques.

Toutefois, l’usage de pesticides a des conséquences directes sur la biodiversité et le réchauffement climatique. L’agriculture entre ainsi dans un cercle vicieux où elle doit diminuer l’usage de produits phytosanitaires tout en faisant face à l’environnement.

Quel est le coût des produits chimiques sur l’environnement ?

Alors que les engrais ont pour objectif d’augmenter le rendement et la production dans l’agriculture, cette dernière est confrontée à un gaspillage alimentaire conséquent. Comme nous l’avons vu dans l’article relatif à l’initiative Wahre Kosten, les français souhaitent davantage se diriger vers une agriculture locale et raisonnée avec des circuits plus courts et des élevages moins intensifs.

D’autre part, même si certains pesticides luttent contre les maladies transmissibles et dangereuses pour l’homme, ils ont tout de même des conséquences néfastes sur la biodiversité. En effet, les produits phytosanitaires sont responsables en grande partie de la disparition progressive des abeilles et de certaines espèces d’oiseaux.

Sans oublier les conséquences des pesticides sur la dégradation des sols et la pollution. L’air n’est pas la seule à être touchée par la pollution. L’eau y est également sujette.

Il est très compliqué de connaître le véritable coût des produits chimiques dans la définition du prix des aliments que tu consommes. Mais avec cet article, tu peux désormais te rendre compte que les produits phytosanitaires et engrais représentent un certain coût et qu’il existe une véritable dépendance à leur utilisation.

Sources :

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture – Les statistiques des coûts de production agricole

Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation – L’utilisation des pesticides en France : état des lieux et perspectives de réduction

Futura Planète – Les pesticides en France devaient baisser de 50 %…, ils ont augmenté de 25 %

notreplanete.info – Utilisation record de pesticides en France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s