Tout ce que vous devez savoir sur l’alimentation vegan

Difficulté

Saviez-vous que moins de 5 % de la population française déclare avoir adopté un régime sans viande et sans poisson ? Parmi eux, certains ont même choisi de bannir tous produits animaux de leur assiette. Ce sont les végétaliens, aussi appelés vegan. Mais alors en quoi consiste l’alimentation vegan ? Quel est son impact sur notre santé et sur l’environnement ? Et pourquoi le régime vegan est-il au cœur de certaines polémiques ? Faisons le point ensemble pour mieux comprendre ce phénomène alimentaire.

Qu’est-ce que l’alimentation vegan ?

Manger vegan consiste à supprimer de son assiette tous les produits d’origine animale. Autrement dit, les vegan ne consomment ni viande, ni poisson, ni produits laitiers, ni œufs. Ils évitent même le miel et autres produits issus de l’exploitation des abeilles. Ils se nourrissent exclusivement de végétaux tels que légumes, fruits, graines, céréales et oléagineux. Outre le véganisme, d’autres pratiques de consommation sortent de l’ordinaire : 

  • Le végétarisme : il s’agit d’une alimentation sans viande, ni poisson.
  • Le flexitarisme : la viande est consommée de façon raisonnée en privilégiant la qualité.
  • Le pescétarisme : le régime exclut la viande, mais accepte le poisson.

Les raisons qui motivent à adopter un régime alimentaire éliminant les produits animaux sont diverses. Certaines personnes disent se remettre en question sur les conséquences de leurs choix de consommation quant à : 

  •  l’environnement ; 
  •  la condition animale au sein de l’industrie agro-alimentaire ;
  •  leur état de santé ;
  •  leur porte-monnaie !

C’est ainsi que les végétariens et les végétaliens font le choix de consommer moins, mais mieux en privilégiant la production locale et en évitant les produits transformés. D’autres sont vegan, motivés par des valeurs philosophiques et des choix éthiques. Dès lors, le véganisme devient un mode de vie. Et, le refus de la consommation animale s’étend à l’habillement, les produits cosmétiques et tout autre aspect du quotidien où l’animal pourrait être exploité.

Le profil type des vegan, végétariens et flexitariens est résolument féminin et urbain. Selon l’Ifop, elles appartiennent aux catégories socio-professionnelles supérieures et sont diplômées au-delà du secondaire. Elles sont plus sportives que la moyenne et sont davantage engagées dans les associations. Pareillement, les célibataires sans enfant ont plus de facilité à adopter ce mode de vie en étant dénués de contraintes familiales. En effet, il est plus ardu pour des parents d’assumer ce choix avec un enfant en pleine croissance. Sans compter sur l’organisation des repas, le regard de l’entourage et de la communauté médicale qui peuvent freiner un attrait pour le véganisme. 
Par conséquent, assumer le choix d’un régime vegan peut être source de difficulté. Aller au restaurant, partager un repas avec des proches, trouver des idées pour remplacer les protéines animales et ainsi ne pas vivre le sentiment de privation sont autant d’obstacles à franchir pour devenir un vegan heureux et en bonne santé.

Le régime végétalien est-il bon pour la santé ?

Une alimentation végétalienne équilibrée et bien menée est bonne pour la santé. Le monde végétal regorge de nutriments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Les protéines, fibres, vitamines et antioxydants présents dans les végétaux renforcent notre système immunitaire et ont un impact positif sur notre santé. De plus, contrairement à un régime omnivore, l’alimentation vegan, pauvre en graisses saturées contribue à la santé de nos artères. En effet, la viande  rouge et certains produits laitiers contiennent des gras saturés qui, à forte dose, font augmenter le cholestérol. Lorsque celui-ci est trop élevé, il peut être à l’origine d’un mauvais fonctionnement des artères. Ainsi, une alimentation 100 % végétale favorise la prévention de certaines maladies liées à l’alimentation telles que l’obésité, le diabète, les cancers ou encore les maladies cardiovasculaires. 

Pour être sain, un régime végétalien doit être varié et satisfaire tous nos besoins en éléments nutritifs. Une alimentation végétale équilibrée comprend :

  • des sources de protéines végétales diversifiées ; 
  • des repas riches en céréales et légumineuses qui se complètent ;
  • une variété de légumes et fruits apportant les vitamines et minéraux ;
  • une supplémentation en vitamine B12.

La B12, grande absente du règne végétal, est cruciale pour le fonctionnement de l’organisme de l’être humain. Aussi, il est ainsi indispensable pour tous les végétaliens de se supplémenter quotidiennement. Quant aux végétariens, le risque de carence en B12 est plus faible car la vitamine est présente dans les œufs et le fromage. Toutefois, si la consommation de ces produits reste modeste, une supplémentation est nécessaire. De nos jours, la vitamine B12 est fabriquée par fermentation bactérienne et il est donc facile d’en absorber la bonne quantité pour ne pas être carencé.

Plus globalement, une alimentation vegan planifiée permet de trouver de nombreuses sources d’éléments nutritifs. Le fer, le zinc, le calcium et la vitamine D se retrouvent aisément dans les végétaux en composant des repas variés. Ainsi, en adaptant les recommandations nutritionnelles, il est possible d’être vegan à différentes étapes de la vie. Plusieurs champions ont opté pour ce régime à l’instar de Carl Lewis, Martina Navratilova ou Bode Miller. Aussi, être un sportif de haut niveau et manger vegan n’est pas incompatible. Et parce qu’il y a des moments où l’on rejette toute forme de cruauté, les enfants, les femmes enceintes et allaitantes ont la possibilité de se nourrir sainement, avec un bon suivi médical et diététique.  

Quels bénéfices pour l’environnement et les animaux ?

Végétaliser notre alimentation est un moyen efficace pour protéger la planète. Car, il est évident que notre façon de manger influe directement sur le climat et l’environnement. Diverses conséquences en découlent :  

  • Émissions de gaz à effets de serre : l’élevage dans le monde produit une quantité de gaz à effets de serre plus importante que les émissions directes de carburant de tous les transports réunis ! 
  • Déforestation : l’élevage est responsable à 63 % de la destruction de la forêt amazonienne. Les exploitations ainsi que la production de soja pour nourrir le bétail sont les principales causes de déforestation dans le monde. 
  • Pluies acides : en France, l’élevage est responsable de 80 % des émissions d’ammoniac à l’origine des pluies acides qui anéantissent les forêts. 
  • Crise alimentaire : la consommation de viande est à l’origine de malnutrition dans certains pays. En réalité, deux tiers des terres agricoles dans le monde sont consacrés à l’élevage ou à la production d’aliments pour le bétail.
  • Gaspillage d’eau : la production de viande nécessite plus d’eau que la culture des légumineuses et céréales !
  • Souffrance animale : en élevage intensif, des milliers d’animaux vivent enfermés dans des hangars immenses ou dans des cages. Ils sont privés de lumière naturelle, d’accès en extérieur et de liens affectifs avec leurs congénères. Ils sont mutilés, transportés et brutalement tués dans les abattoirs. 
  • Effets collatéraux : la pêche tue des millions de poissons. Cette activité blesse et tue des quantités d’autres animaux.

Dès lors, un régime vegan permet des bénéfices écologiques en diminuant les émissions de gaz à effets de serre, en luttant contre la déforestation et la pollution des eaux souterraines. L’alimentation vegan contribue également à préserver la biodiversité et diminue une exploitation favorisant la souffrance animale.  

Pourquoi tant de polémiques autour du régime vegan ?

L’alimentation vegan déchaîne les passions. Il y a d’un côté ceux qui ont fait le choix d’être végétalien par convictions éthiques ou pour leur santé. D’autres perçoivent cette manière de vivre comme une mode qui passera ou pire, comme une idéologie dangereuse. Les détracteurs mettent en évidence plusieurs aspects : 

  • La viande et les produits animaux ont toujours fait partie de l’alimentation humaine.
  • Les animaux sont nécessaires pour la valorisation et l’entretien des prairies.
  • Le véganisme menace d’uniformiser les paysages.
  • Le véganisme nous coupe de notre animalité.
  • Manger végan est néfaste pour la santé à certaines étapes de la vie (croissance, grossesse, allaitement).
  • Le soja est susceptible de perturber le système endocrinien.
  • Le véganisme accroît le risque de carence.
  • La viande et le poisson sont indispensables pour être en bonne santé.

C’est ainsi qu’un groupe de scientifiques préconisent de proscrire le régime vegan chez les enfants. Certains, en revanche, affirment qu’il n’existe aucun argument valable justifiant l’interdiction du véganisme chez les personnes dites fragiles. Toujours est-il que le menu végétarien dans les cantines scolaires est entré progressivement dans les mœurs, réconciliant les omnivores avec la déconsommation volontaire de protéines animales.

En somme, en refusant de consommer des produits issus de l’exploitation animale, les vegan font le choix de ne pas tuer ni maltraiter sans nécessité. La plupart d’entre eux, en étant pleinement attentifs à leur alimentation, prennent soin de pallier les carences. Bien que les végétaliens et les végétariens soient minoritaires dans le monde, force est de constater que, peu à peu, de nouvelles habitudes de consommation se mettent en place. Et, si l’alimentation vegan vous tente, le Veggie Challenge vous accompagne avec des recettes, pour une entrée en douceur dans le règne végétal. N’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous faire part de votre point de vue !

Auteure : Virginie Yvrard

Sources

IFOP – Végétariens et flexitariens en France en 2020

Vegan pratique – Devenir vegan pour la santé

Viande.info – L’impact de la viande sur les humains, les animaux et l’environnement

Libération – Pourquoi les vegans ont tout faux

Libération – Et si les vegans n’avaient pas tort

Images

Vegan Friendly : Wikipédia Commons

Protéines végan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s